PORTFOLIO 4

Coteau des Letchis

61 logements collectifs LLS

La Montagne - "Ruisseau Blanc"

 

L'opération est située dans un quartier à dominance pavillonnaire à plus de 400m d'altitude, en zone dite moyenne de la Réunion, moins chaude et plus humide que les bas.

L'opération est morcellée en 3 bâtiments en "longères" posés sur un socle de parkings semi-enterrés, pour

épouser le terrain naturel en forte pente (22%).

L'opération, du fait de sa situation en bordure de ravine, profite des effets d'une bonne ventilation et de vues privilégiées.

Le système constructif en refends et planchers béton + façades légères offre aux locataires un confort accru.

En outre, l'opération est la première opération certifiée CERQUAL à la Réunion.

Résidence BANIAN

22 logements collectifs LLS

Sainte Marie - ZAC Beauséjour
 

Cette résidence de petite taille fait double effet. Côté rue, verticalité et respect des alignements donnent l'image de maisons de ville bien rangées. Côté ravine, des volumes en bois juchés sur des échasses renvoient à l'idée de cabanes dans la nature. L'originalité tient au traitement de ces "nasses" bois qui transforment les varangues en véritables pièces à part, indépendantes, bien ventilées et enveloppantes.

Chaque entité comporte 4 logements sur pilotis, avec son accès propre et ses stationnements couverts en rez de chaussée, sous bâtiment.  Le grand jardin collectif et la coulée verte qui borde l'opération se font qu'un, noyant les clotures dans le végétal..

Résidence CALICE

35 logements collectifs - Commerces

Sainte Marie - ZAC Beauséjour
 

Véritable jalon de la centralité de Beauséjour, la résidence « CALICE » s’intercale entre la rue du Beau Pays et le Parc du Centre, sur une parcelle en pointe étroite. Cette position lui confère le statut de proue de l’ensemble bâti constitué en amont.

Posés sur un socle commercial, 35 logements font volontairement dos aux Alizés, pour s’orienter vers le Parc et le Nord-Ouest. De cette orientation découle un plan en redans, qui alterne façades opaques (au vent) et façades ouvertes (sous le vent). De cette alternance nait un jeu de grands voiles élancés irisé et de varangues en angle sur la coulée verte. Chaque logement a droit à la meilleure vue. 

Densité construite et densité végétale font bon ménage : les limites avec le Parc sont effacées par une continuité d’aménagement avec le cœur d’ilot, et l'impact du stationnement (60 places) est minimisé par sa configuration sur 2 niveaux enterrés.

Résidence étudiante

Max Planck - 46 logements

Le Moufia - Saint Denis

 

Cette résidence étudiante trouve son originalité dans le traitement de ses façades, orientées Est et Ouest. Pour lutter contre les apports thermiques de ces expositions, on a pris le parti d’envelopper les loggias d’une maille métallique à facettes.  Habillées de métal déployé aux différentes perméabilités, les studios bénéficient d’une lumière tamisée et d’un écran d’intimité.

Le plan des studios s’articule autour de la kitchenette. Positionnée en façade, elle communique avec la loggia via un bar intégré à la séparation vitrée. Cette relation intérieur-extérieur confère de la convivialité à cet espace de vie estudiantin.

MURANO II

24 logements collectifs LLS

Sainte Suzanne - ZAC "Entrée de ville"
 

L’Est de La Réunion est abondamment arrosé, il fait chaud et humide, l’atmosphère est étouffanteet la moisissure noircie les façades. La résidence est orientée Nord/Sud, deux corps de bâtiments en longèreà R+2 de faible épaisseur permettant une bonne perméabilité à l’air des logements.En outre, pour un meilleur confort des habitants, l’effet radiateur est neutralisé par l’isolation des façadespar l’extérieur. Cette isolation est assurée par un vide d’air ventilé avec en façade des panneaux de fibrede béton coloré. Ce matériau a été choisi pour sa pérennité et son entretien aisé et peu coûteux.Les cages d’escalier vivement colorées, le jeu irrégulier en façade des teintes de panneaux confèrentà l’opération Murano II de la vivacité.

ATELIERS
GRAND CANAL

Saint Denis - ZAC Technopole

 

Le dénivelé du terrain a permis d’organiser une cour amont et une cour aval sur lesquelles s’ouvrent 14 modules d’atelier, groupables à la demande.

On a rompu avec la monotonie habituelle des bâtiments d’activité en alternant bardage tôle et panneaux de composite teintés dans la masse.

L’expression architecturale n’est ni purement technique, ni sophistiquée comme un siège social, on a voulu une image identitaire pour les futurs occupants.